L’observance dans le traitement du glaucome

En ce mois de janvier, mois de la sensibilisation au glaucome tout particulièrement en Amérique du Nord, avant la semaine mondiale du glaucome en mars, Horus Pharma et l'Association France glaucome ont émis un communiqué de presse conjointement pour sensibiliser les...

Le glaucome de A à Z – Le glaucome expliqué aux patients

L'Association France Glaucome a le plaisir de mettre à la disposition des patients un livret qui explique le glaucome de A à Z. Ce livret a été réalisé par nos soins avec l'aide de la Société Française du glaucome et le soutien des Laboratoires Théa. Vous y trouverez...

L’AFG rencontre les parlementaires

22 novembre 2020 | Vie de l'association

L’AFG organise avec la SFG (Société Française du Glaucome) et l’UNADEV (Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels) une rencontre avec les parlementaires pour les sensibiliser à la problématique du glaucome, et afin que les enjeux associés au glaucome et à la perte d’autonomie soient pris en compte dans le cadre des prochains débats sur le grand âge.

La rencontre avec les parlementaires se déroulera (sous format numérique) le 3/12 de 8h15 à 9h30.

Avec le soutien institutionnel du laboratoire Santen, spécialisé en ophtalmologie, nos trois entités ont ainsi élaboré une infographie (en téléchargement) présentant les enjeux sanitaires et les coûts associés à cette pathologie visuelle et développant cinq recommandations fortes pour que la déficience visuelle, et le glaucome en particulier, soient intégrés dans le débat sur la dépendance.

Ces cinq recommandations sont les suivantes :

  • Inciter les pouvoirs publics à lancer une stratégie de dépistage et de suivi auprès des personnes de plus de 45 ans ;
  • S’appuyer sur des examens simples et de nouvelles techniques de dépistage rapides, reproductibles, e­fficaces et non invasives effectués par un ophtalmologiste ;
  • Intégrer le recours aux technologies innovantes dans les recommandations de bonne pratique sur lesquelles travaillent actuellement la Haute Autorité de Santé ;
  • Reconnaître le statut d’affection longue durée (ALD) pour les patients atteints du glaucome ;
  • Insérer les pathologies visuelles à la rémunération sur les objectifs de santé publique (ROSP).

Nous espérons que les pouvoirs publics se saisiront de cette problématique de santé publique afin que la déficience visuelle ne soit pas une nouvelle fois oubliée dans le débat du vieillissement.

Télécharger l’infographie qui sera présentée au cours de cette rencontre

Sur le même thème

Aller au contenu principal