Bourse de recherche de l’AFG, la remise des prix

Le samedi 7 mai, lors de l'Assemblée Générale de la SFG au Palais des congrès de Paris, les 2 prix des bourses de recherche ont été remis aux récipiendaires. En présence du Professeur Florent Aptel, Président du comité scientifique de l'AFG accompagné de 2 autres de...

Bourse de recherche de l’AFG, la sélection des projets

En octobre 2021 l'AFG a fait un appel à candidatures pour l'attribution d'une bourse de recherche pour un projet de recherche en lien avec le glaucome. Le comité scientifique présidé par le Professeur Florent Aptel a sélectionné 2 projets. Ces 2 projets d'excellente...

Le récepteur Sigma-1 protecteur des cellules

Voici un article publié dans les cahiers d'ophtalmologie qui présente une étude sur le rôle de cette protéine Sigma-1 qui a un effet protecteur sur les cellules en cas de stress. « Malheureusement, chez les patients atteints de glaucome, du fait de la structure de la...

Les symptômes visuels liés au glaucome

Simulation de la vision d’une personne atteinte de glaucome à différents stades

Toutes les personnes glaucomateuses ne ressentent pas les mêmes difficultés visuelles. Tout dépend de l’état d’avancement de la maladie (atteinte du champ visuel notamment, …) et/ou du type de glaucome. Cependant, les signes fonctionnels les plus fréquents sont :

Baisse des contrastes

Les objets, les paysages ont moins de relief et de nuances. Les couleurs s’avèrent soit plus soit moins tranchées ou vives ; ce qui peut entraîner une modification des perspectives (diminution de la vision des reliefs) ;

Eblouissements face à la lumière vive (à l’intérieur comme à l’extérieur)

la sensibilité à la luminosité est plus forte. Les éclairages directs, notamment dans les supermarchés, ou un soleil éclatant vous incommodent et peuvent être difficiles à supporter. Pour supporter une certaine intensité lumineuse, le port de lunettes fumées est nécessaire, comme le fait de baisser les volets ou mettre des voilages chez vous. Chez certains patients, la gêne est telle qu’elle peut être assimilée à une photophobie (crainte de la lumière) ;

Cécité nocturne ou crépusculaire

Quand vous vous déplacez dans la pénombre ou l’obscurité, la distinction des objets est moindre qu’auparavant. De même quand vous éteignez la lumière, vous devez attendre plus longtemps avant de distinguer les éléments qui vous entourent ;

Fatigue visuelle

Vous supportez moins bien de regarder longtemps un écran de télévision ou un ordinateur. Faire des pauses régulièrement ne relève plus du confort, mais du besoin. De même, lire longtemps est plus éprouvant. Vous avez besoin pour cela d’un éclairage spécifique, voire de davantage grossir les caractères via un système de loupes ou de lunettes adaptées ;

Sécheresse oculaire

Vous avez la sensation que vos yeux sont plus secs: ce qui, paradoxalement, peut vous faire larmoyer. Mettre des gouttes artificielles donne une sensation de confort temporaire ; voir une vidéo

Baisse de l’acuité visuelle

La vision de loin, même corrigée de façon optimale, peut-être moins précise, notamment sur les côtés. Parfois un glaucome évolué peut même se traduire par une atteinte de la partie centrale de la vision, et entraîner une baisse d’acuité visuelle marquée. Ces symptômes sont encore plus marqués si le glaucome est associé à une myopie forte.

Aller au contenu principal