Un seul traitement : réduire la pression intra-oculaire.

En France, le nombre de patients est estimé entre 1 et 1,5 million, dont seulement 50 à 70 % sont diagnostiqués et traités. La fréquence du glaucome augmentant avec l’âge, sa prévalence nationale devrait progresser de 30 % d’ici 2025.

Dans ce dossier complet et accessible, réalisé par le Professeur Florent Aptel, Président de l’AFG, vous trouverez toutes les informations nécessaires à une meilleure compréhension de la pathologie.

Professeur Florent Aptel

Téléchargez le dossier complet en PDF paru dans la Revue du praticien – médecine générale de mars 2018.

2 commentaires

  1. ROBERT mai 9, 2018 4:59   Répondre

    Atteinte d’un glaucome, mon Ophtalmo m’a prescrit chaque soir une goutte de LUMIGAN 0,1mg:ml (Bimatoprost) qui provoque de sévères insomnies qui ne figurent pas sur la liste des effets indésirables figurant sur la notice jointe au collyre.
    Merci de bv m’indiquer si mon cas est exceptionnel et si je peux instiller la goutte le matin au lieu du soir pour éviter les insomnies mais maintenir l’effet du traitement. D’avance, je vous remercie vivement de votre réponse. Mme Annie-Jeanne ROBERT.

    • admin mai 31, 2018 11:04   Répondre

      Bonjour et merci pour votre question.
      C’est rare mais cela n’est pas impossible. Vous pouvez mettre la goutte le matin à la place de la mettre le soir MAIS dans ce cas il faut que vous informiez votre ophtalmologue afin de lui demander son accord.

      Si vous souhaitez rejoindre l’association, n’hésitez pas à nous contacter par email assofrglaucome@gmail.com. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Pour vérifier que vous n'êtes pas un robot *