L’observance dans le traitement du glaucome

En ce mois de janvier, mois de la sensibilisation au glaucome tout particulièrement en Amérique du Nord, avant la semaine mondiale du glaucome en mars, Horus Pharma et l'Association France glaucome ont émis un communiqué de presse conjointement pour sensibiliser les...

Le glaucome de A à Z – Le glaucome expliqué aux patients

L'Association France Glaucome a le plaisir de mettre à la disposition des patients un livret qui explique le glaucome de A à Z. Ce livret a été réalisé par nos soins avec l'aide de la Société Française du glaucome et le soutien des Laboratoires Théa. Vous y trouverez...

Le récepteur Sigma-1 protecteur des cellules

13 mai 2022 | Recherche et vision

Voici un article publié dans les cahiers d’ophtalmologie qui présente une étude sur le rôle de cette protéine Sigma-1 qui a un effet protecteur sur les cellules en cas de stress.

« Malheureusement, chez les patients atteints de glaucome, du fait de la structure de la rétine et du nerf optique, les axones des cellules ganglionnaires de la rétine risquent d’être abîmés, rappelle Kathryn Bollinger, ophtalmologiste à l’École de médecine de Géorgie, aux États-Unis. Comme ces cellules sont très importantes pour la transmission des signaux visuels au cerveau, les patients peuvent perdre une partie ou la totalité de leur vision à cause du glaucome. »

Mais l’équipe de la chercheuse a trouvé une piste contre ce phénomène : le récepteur Sigma-1. Cette protéine, connue pour protéger les cellules en cas de stress, semble en effet pouvoir jouer un rôle dans la survie des cellules ganglionnaires de la rétine, du moins in vitro. Les scientifiques de Géorgie ont en effet observé que mises en culture avec seulement leurs astrocytes, les cellules ganglionnaires de la rétine survivent plutôt bien… sauf si les astrocytes n’expriment plus Sigma 1. Dans ce cas, les cellules ganglionnaires développent moins de neurites, et de plus courts, et sont plus sujettes à l’apoptose. Pour les chercheurs, cette étude soulève la possibilité que certaines molécules, qui activent Sigma-1, pourraient réduire les dommages causés par le glaucome. Des études complémentaires sont bien sûr nécessaires, en premier lieu pour passer de la culture in vitro à des essais in vivo.

Jing Zhao, Graydon B. Gonsalvez, Barbara A. Mysona, Sylvia B. Smith, Kathryn E. Bollinger; Sigma 1 Receptor Contributes to Astrocyte-Mediated Retinal Ganglion Cell Protection. Invest. Ophthalmol Vis Sci. 2022

Sur le même thème

Aller au contenu principal